Les Grands Concerts

Histoire de la Chapelle

Depuis sa consécration en 1622 par Saint-François de Sales, à l’élection in situ en 1802 du 1er Consul Napoléon Bonaparte à la Présidence de la République italienne, la Chapelle de la Trinité a été le théâtre de l’histoire de Lyon.

Les Arts y ont leurs lettres de noblesse. Citons les architectes, peintres ou sculpteurs qui ont laissé s’exprimer leur génie : Martellange, Delamonce, Thomas Blanchet, Horace le Blanc, Magnan et récemment Pierre David dont on peut admirer 4 tableaux installés dans les retables en juin 2007, grâce à une commande de la ville de Lyon.

Dès l’origine, la musique fût un Art majeur pratiqué dans la Chapelle par les plus illustres compositeurs du Royaume. Sous ses voûtes ont résonné les Grands Motets de Campra, Mondoville, Estienne et Rameau. C’est ainsi que 64 Saisons musicales ont consacré au XVIIIème siècle la Chapelle de la Trinité comme le Concert Spirituel lyonnais. Il était donc légitime que ce Temple de la musique baroque redevienne à partir de l’an 2000, le cœur d’une somptueuse Saison de musique Baroque dans le cadre Festival de Musique Baroque de Lyon.

La Chapelle est également au centre d’une intense vie sociale et culturelle qui voit se succéder visites patrimoniales, défilés de haute couture, séminaires, actions caritatives et manifestations s’inscrivant dans le rayonnement international de Lyon.

C’est ainsi que chaque année plus de 30 000 personnes sont accueillies dans ce lieu qui déjà au XVIIIème siècle était choisi par les échevins pour leurs manifestations officielles « en raison de sa grandeur et sa somptuosité ».